Le titre de Maître Restaurateur est de plus en plus reconnu.

Aujourd’hui, ce titre est la seule et la dernière barrière contre la mal bouffe. L’agroalimentaire avance à grands pas avec ses produits finis. Vous finirez par en consommer partout, chez vous, à la cantine, dans l’entreprise, dans la restauration publique, de la crêperie au restaurant dit « gastronomique », en passant par les fast-food, la pizzeria etc. De plus, les grands noms de la restauration, prêtent leur nom pour contribuer à embellir l’image de cette industrie. « Business is business ». Si la recette, au départ, peut paraître bonne, rien n’empêche les industriels d’y ajouter colorants, émulsifiants, stabilisateurs et parfums chimiques, bien souvent nocifs. C’est pourquoi il faut se battre et édifier des remparts pour que ces « poisons sournois » n’avancent pas. Le titre de Maître Restaurateur en est un, il en faudra bien d’autres : c’est une question de transparence et de santé publique.

Nous partageons avec vous 2 articles qui confortent cet écrit :

1. La presse professionnelle, La Revue des Comptoirs, n° 174 du mars 2014; tous les renseignements sur le titre de Maître Restaurateur ;

2. Les Dossiers de Santé & Nutrition d’avril 2014, une publication de Santé Nature Innovation consacré aux additifs. A LIRE ET A RELIRE !

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s