Soupe froide de feuilles de blettes

Aujourd’hui, nous vous proposons une entrée de saison simple et délicieuse dont vous pourrez régaler vos amis en cette période estivale.

Pour 4 personnes :

  • 1 pied de blettes
  • 1/2 litre de bouillon de volaille
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 litre de crème fraîche
  • 1 càs de maïzena
  • huile d’olive, sel, poivre

Préparation :

Faire suer les feuilles de blette à l’huile d’olive avec l’ail, puis mouiller avec le bouillon de volaille et laisser cuire 1/2 heure. Ajouter la crème, lier avec 1 càs de maïzena, mixer le tout et rectifier l’assaisonnement. Réserver au réfrigérateur et servir froid le lendemain. Vous pouvez l’agrémenter avec des dés de jambon cru ou de magret fumé et des gressins ou croûtons aillés.

Bon appétit !

IMG_4185-OK

Publicités
Vidéo

Présentation des poulets fermiers du Gers de chez Jérôme Guichanné

Nous vous présentons l’élevage des poulets fermiers dans le Gers chez notre ami éleveur, Jérôme Guichanné. Les conditions optimales d’élevage sont nécessaires pour fournir une viande de qualité – savoureuse et riche en nutriments. C’est le cas de nos poulets. Ils nous seront livrés demain matin et servis en fricassée au vinaigre balsamique et à l’estragon avec des tagliatelle au pesto jeudi midi, vendredi soir et durant tout le week-end.

Le titre de Maître Restaurateur est de plus en plus reconnu.

Aujourd’hui, ce titre est la seule et la dernière barrière contre la mal bouffe. L’agroalimentaire avance à grands pas avec ses produits finis. Vous finirez par en consommer partout, chez vous, à la cantine, dans l’entreprise, dans la restauration publique, de la crêperie au restaurant dit « gastronomique », en passant par les fast-food, la pizzeria etc. De plus, les grands noms de la restauration, prêtent leur nom pour contribuer à embellir l’image de cette industrie. « Business is business ». Si la recette, au départ, peut paraître bonne, rien n’empêche les industriels d’y ajouter colorants, émulsifiants, stabilisateurs et parfums chimiques, bien souvent nocifs. C’est pourquoi il faut se battre et édifier des remparts pour que ces « poisons sournois » n’avancent pas. Le titre de Maître Restaurateur en est un, il en faudra bien d’autres : c’est une question de transparence et de santé publique.

Nous partageons avec vous 2 articles qui confortent cet écrit :

1. La presse professionnelle, La Revue des Comptoirs, n° 174 du mars 2014; tous les renseignements sur le titre de Maître Restaurateur ;

2. Les Dossiers de Santé & Nutrition d’avril 2014, une publication de Santé Nature Innovation consacré aux additifs. A LIRE ET A RELIRE !

Image

Recette de la carbonnade flamande

Demain, jeudi 16 janvier 2014 nous vous emmènerons à la découverte de la Goudale, la fameuse bière du Nord élaborée à l’ancienne, selon une recette venue du Moyen-Age. Notre animation autour de la bière se déroulera en 2 temps :

1. Une dégustation gratuite de 12h à 14h30 

2.Happy Hours de 18h à 20h pendant lesquelles nous vous offrirons une bière pour chaque bière de la gamme de la brasserie Saint-Omer achetée : La Goudale bien sûr, mais aussi, la St Omer blonde, la St Landelin et la blanche de St Landelin.

A cette occasion, notre chef a concocté un menu spécial bière qui sera le suivant :

Entrée

Tarte fine de Maroilles mariné à la bière de St Omer et oignons confits

Plat

Carbonnade de joue de bœuf à la Goudale et légumes vapeur

Dessert

Pain d’épices perdu aux pommes et à la cannelle, glace speculoos

Pour les curieux et passionnés de cuisine, voici notre recette de la carbonnade flamande, ce plat typique du Nord de la France (et de la Belgique) qui a inspiré notre chef. Venez la goûter demain avant de la réaliser par vous-mêmes !

Pour 8 personnes :

  • 2 kg de bœuf bourguignon en gros morceaux (moitié paleron et moitié joues de bœuf )
  • 2 l de bière blonde
  • 10 tranches de pain d’épices
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de quatre épices
  • 1 cuillères à soupe de farine
  • 1 poireau
  • 1 branche de céleri
  • 2 oignons
  • 2 carottes
  • 1 gousse d’ail
  • Sel et poivre du moulin

Prenez un grand faitout, mettez y un peu d’huile et faites bien chauffer. Quand l’huile est fumante, mettez les morceaux de viande salés et poivrés et faites les blondir de tous les cotés. Une fois cela fait, sortez-les du faitout, retirez l’excédent de graisse et faites suer les oignons, carottes, poireau et céleri et la gousse d’ail écrasée. Remettez les morceaux de viande, la farine et les épices, mélangez bien et versez les 2 litres de bières. Portez à ébullition, baissez les feu et répartissez sur le dessus de la marmite les tranches de pain d’épices. Couvrez et laissez cuire 2h30 à 3h00. Une fois cuits, débarrassez les morceaux de viande, réduisez la sauce jusqu’à la consistance voulue et passez-la à l’aide d’une passette fine. Remettez les morceaux dans la sauce passée, servez très chaud avec des pâtes fraîches ou des légumes vapeur et accompagnez, bien sûr, de bière blonde ou ambrée, selon votre goût.

Bon appétit et bienvenue chez les chtis !!!

Image

Recette du foie gras du Mesturet

Suite à la demande de nos nombreux amis et clients, à l’approche de fêtes, nous partageons avec vous notre recette de foie gras.

Bonne préparation et bon appétit !

Ingrédients :

  • Foie gras de 450 à 500 g maximum
  • 5 g de sel fin
  • 0.5 g de poivre noir moulu gros
  • 1 g de sucre semoule
  • 1 verre de Sauternes (notre recommandation : un excellent Sauternes Clos Le Comte Cuvée Céline 2010) 

Pour commencer, sortez votre foie gras à température ambiante pendant 30 minutes environ. C’est à ce moment que le plus délicat commence. En effet, il va vous falloir retirer délicatement les veines des deux lobes de votre foie gras avant de le mariner. Prenez chaque lobe à l’endroit où la grosse veine est apparente et commencez, avec un manche de fourchette ou de cuillère à soupe à écarter les chairs pour sortir chaque réseau de veines. Chaque lobe est composé de deux réseaux superposés qu’il faudra retirer. Ne vous inquiétez pas si de petits morceaux se détachent, une fois assaisonnés, cuits et refroidis, cela ne se verra pas. Une fois deveiné, étalez vos deux lobes bien à plat dans un plat creux et répartissez l’assaisonnement uniformément sur le foie gras sur lequel vous aurez préalablement versé le verre de Pacherenc. Au sujet des épices éventuels, le quatre épices, la muscade ou d’autres suivant vos goûts sont acceptables. Néanmoins, je pense que le foie gras, comme la truffe ou le homard, par exemple, n’est jamais meilleur que cuisiné pour le mettre en valeur plutôt que pour le changer.
Une fois mariné, laissez ce foie gras au frais pendant 12 à 24 heures. Sortez-le du frigo et laissez-le à température ambiante pendant que le four chauffe à 130°. Mettez votre foie gras en terrine et mettez-le au four au bain marie pour une vingtaine de minutes. Dès que le foie gras atteint 55° à cœur, retirez-le du four et remplacez l’eau chaude du bain marie par de l’eau froide. Laissez-le tiédir après l’avoir bien repoussé vers le fond de la terrine. Certains le pressent avec un poids, je préfère laisser un peu de graisse envahir le foie gras ce qui lui confère une souplesse que l’on ne retrouve pas si l’on l’écrase. Mettez-le ensuite au réfrigérateur pour une douzaine d’heures. Pour l’envoi de ce foie gras, une foultitude de possibilités sont disponibles : chutney, gelées, compote de figues ou rhubarbe, pain de mais, châtaignes, aux noisettes etc. Comme précédemment, la simplicité peut être une réponse au mélange hasardeux, le joli mélange peut être une option de fête. Bon appétit et bonnes fêtes de fin d’année.

Image

Dégustation Blaye Côtes de Bordeaux

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre nouvelle dégustation gratuite de vin le jeudi 24 octobre 2013 de 12h à 15h.

Les vins de Blaye Côtes de Bordeaux arrivent à Paris pour la 18ème édition de l’opération « Blaye au comptoir à Paris ». Près de 50 vignerons de l’appellation, viennent spécialement à cette occasion pour faire découvrir et déguster les vins de Blaye Côtes de Bordeaux dans les bistrots et bars à vins de la Capitale. Ils vous accueilleront les 23 et 24 octobre 2013 et c’est le 24 octobre de 12h à 15h que l’animation aura lieu au Mesturet.

Image

La vigneronne, Nathalie Feydieu, viendra présenter son beau Blaye Côtes de Bordeaux Le Taillou 2010. Vous pourrez ensuite commander ce vin pour accompagner votre repas au prix de :

Bouteille 75 cl : 22.50 €
Pichet 50 cl : 14.50 €
Verre 14 cl : 4.60 €

Et également, s’il convient à vos pailles (ce dont nous sommes sûrs !), vous pourrez l’acheter à emporter au prix de :

une bouteille 75 cl : 9 €
le carton de 6 bouteilles 75 cl: 52.00€

Pour vous permettre de mieux apprécier ce délicieux vin, nous allons vous proposer un menu spécial du jour :

Entrée
Velouté de cèpes et pieds de mouton
Plat
Coq fermier de chez Jérôme Guichanné au vin rouge Blaye Côtes de Bordeaux, légumes vapeur

Dessert
Cannelé, compote de pommes, abricots secs et glace pain d’épices

 Pour finir, à l’occasion, une grande tombola sera organisée pour vous faire gagner de superbes lots :

* places de rugby en VIP pour les matchs de Racing Métro

* un repas gastronomique pour 2 au Mesturet

* coffrets de vin

Alors, n’hésitez plus, réservez ou venez simplement pour vivre un beau moment de convivialité autour d’un verre et d’un repas gastronomique.

Pour savoir plus sur l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux et l’opération Blaye au comptoir, rendez-vous ici.

Un très bel article sur Le Mesturet

Nous sommes fiers de partager avec vous ce bel article publié dans le magazine Industrie Hôtelière n° d’octobre 2013. Il relate avec beaucoup de fidélité notre aventure commencée il y a 10 ans. Merci à la journaliste, Isabelle Deligny et à vous tous amis du Mesturet !

Image

Image

www.lemesturet.com

A la découverte d’un nouveau vin : AOC Fiefs Vendéens Mareuil Château Marie du Fou 2012

En ce moment au Mesturet nous proposons un vin du mois peu connu, mais qui mérite vraiment le détour:

AOC Fiefs Vendéens Mareuil Château Marie du Fou 2012

Ce vignoble, l’un des plus vieux de France longtemps méconnu et oublié, produit aujourd’hui des vins de grande qualité.
Celui qui est proposé au Mesturet en ce moment est à base de 50% de Pinot Noir, 20% Cabernet Franc, 20% Cabernet Sauvignon et 10% Négrette.
L’attaque en bouche est plutôt fruitée et se termine par une belle structure.
Au nez, des arômes des fruits rouges confits presque de sous bois.
Un vin donc à découvrir.
Afin de parfaire cette découverte nous vous procurons 4 liens :
La belle et longue histoire des fiefs vendéens

La présentation de l’AOC Fiefs Vendéens

La présentation du Château Marie du Fou 2012 et de ses propriétaires J. et J. Mourat

Le cépage peu connu : la Négrette

Bonne dégustation !

Image

Image

www.lemesturet.com

Bilan de la Fête de la Gastronomie au Mesturet

Nous avons été très fiers de participer à la 3ème édition de la Fête de la Gastronomie que nous avons célébrée pendant 3 jours du vendredi 20 au dimanche 22 septembre.

Le vendredi 20 septembre plus de 80 personnes ont visité nos locaux de 12h à 16h en passant par la cuisine jusqu’à la cave à vins où une dégustation de beaux crus avait été organisée. Merci à nos fournisseurs (Maison Drouhin – Bourgogne, Maison Alain Dominique Perrin – Cahors et Champagne Bochet-Lemoine) d’avoir participer à cet événement pour le plus grand bonheur de nos visiteurs.

Le samedi 21 septembre nous avons proposé un menu gastronomique acheté = un menu gastronomique offert. L’opération qui a emporté un grand succès, car nous avons été complets midi et soir (et même dans l’après-midi, et oui !).
Entrée
Raviole de homard et de Saint Jacques aux petits légumes, jus aux crustacés
Plat
Quasi de veau, sauce au foie gras, risotto aux cèpes
Dessert
Tarte fine aux figues fraîches, granité de cassis

Le dimanche 22 septembre a eu lieu une dégustation du foie gras sous différentes formes :
– Au sel
– Au vin de Sauternes
– Confit dans la graisse de canard
– Au torchon
– Mi-cuit
Cette dégustation a été vivement appréciée, le commentaire de l’un de nos visiteurs à l’appui :
« Je ne connaissais pas l’adresse du paradis, maintenant je sais que c’est au 77, rue de Richelieu » – quoi dire de plus ! 😉

Et voici encore quelques chiffres :
25 kg de homard breton et 10 kg de Noix de Saint Jacques pour préparer 297 ravioles
65 kg de quasi de veau, 10 kg de cèpes et 80 kg de risotto
336 portions de tarte fine aux figues
15 kg de foie gras

1000 couverts

Un grand grand merci à tous et à bientôt !

Image

Image

www.lemesturet.com

Tartare de saumon de Norvège et légumes crus, huile de sésame

Tartare de saumon, thon ou autres poissons

L’été est la saison ou l’on mange frais, et même froid. Quoi de plus froid qu’un tartare de poisson bien assaisonné.

Donc, pour cette recette, il vous faudra :
120g de poissons découpés en petits dés extra frais par personne
1 cuillère à soupe d’huile d’olive fruitée
1 cuillère à café de Savora
1 jus de citron
1 cuillère à café d’herbes fraîches hachées finement (ciboulette, cerfeuil, estragon, persil)
Fleur de sel et poivre du moulin
1 cuillère à soupe d’oignons rouges hachés finement

Pour cette recette, il vous suffira de mélanger délicatement tous les ingrédients, de dresser le tartare sur assiette ou en verrine et de le déguster accompagné de salade de roquette, tomates, avocats ou autres.

Les tartares sont une famille de plats dont les éléments, assaisonnements et garnitures vous laissent toute latitude pour vous exprimer et faire des essais qui vous surprendront et épateront vos convives.

Laisser vous emporter par vos envies et vos idées, pensez aux cuisines exotiques ou d’Asie, ces cuisine faites d’associations de goûts et de textures plus originales que dans nos cuisines européennes.

Image